Le Pavillon de la Tourelle

01 85 15 22 24 Réserver Privatiser
Newsletter
 

On parle de nous

  • Article paru dans Marie France

    Lire l'article

  • Un peu d'histoire

    Le Pavillon de la tourelle est un restaurant authentique qui sert dans un lieu historique et charmant une cuisine de qualité fait maison, de quoi vous ravir en famille, entre amis ou entre collègues. Le Pavillon est également devenu un lieu privilégié pour les rendez-vous d’affaires. Un parking privé résout les problèmes de stationnement rencontrés à Paris. Les tables du restaurant sont suffisamment espacées pour parler en toute discrétion et la variété de la carte est suffisante pour déjeuner rapidement et à bon compte avec des collaborateurs ou inviter des clients importants. Les salons et leurs grandes baies vitrées permettent l’organisation de séminaires dans un environnement champêtre à quelques centaines de mètres du périphérique, des salons de la Porte de Versailles, des villes d’Issy-les-Moulineaux, Clamart, Montrouge, Chatillon,Malakoff… Plaisir de la table, bien-être,convivialité, efficacité… c’est, nous l’espérons, ce que vous trouverez en venant chez nous, vous qui lisez ces lignes et cherchez où aller ou êtes peut-être déjà à table !

    Mais pour mieux comprendre notre concept, un peu d’histoire est nécéssaire…

    La demeure initiale (restaurant actuel et étage) fut la résidence de la Duchesse de Mortemart, ce qui est attesté par des plans de la première moitié du XVIII ème siècle. Le domaine sera vendu en 1792 comme bien national. Vers 1821, les docteurs aliénistes Félix Voisin et Jean-Pierre Falret achètent le domaine et y installent en 1830 un asile d'aliénés. Durant le 19e siècle seront bâtis 27 pavillons indépendants pour loger les malades; une glacière réalisée par la Duchesse et dont les restes sont encore visibles dans le parc public, est transformée en chapelle. En 1933, le domaine est vendu à la commune de Vanves. Un restaurant et une école maternelle sont installés dans des bâtiments, les autres disparaissent. Le parc est aménagé par l'architecte Payret-Dortail, qui crée une île artificielle, fait planter des essences rares et garde la glacière.

    Le restaurant fit parler de lui lors de l’affaire « Doublet ». Cet ancien propriétaire qui séjourna quelques temps en Union Soviétique où il épousa une jeune et belle actrice, et fut retrouvé assassiné d’une balle dans la tête dans la salle du restaurant. Sa jeune épouse « Larissa » un temps soupçonnée fut libérée faute de preuve. L’affaire, jamais élucidée, permit à tout un chacun d’évoquer des hypothèses plus romanesques et rocambolesques les unes que les autres ! Ces péripéties n’empêchent pas les Vanvéens d’être profondément attachés à ce lieu dans lequel nombre d’entre eux ont appris à danser, s’y sont rencontrés et se sont mariés. Ils ont tenu par la suite à y célébrer les évènements familiaux importants : baptêmes,communion, anniversaires et, de nouveau…le mariage des enfants.